Nouvelle visite à la Valleuse du curée et à l’aiguille de Belval.

Troisième sortie sur cette portion du GR21 qui relie Bénouville à Etretat (vous pouvez voir les sorties précédentes ici ou) avec de multiples points de vue sur l’aiguille de Belval. Enfin, toutes les conditions sont réunies pour avoir une belle lumière. Cet hiver 2019 – 2020 est avare en éclaircies et le fait d’avoir très peu de temps libre pour faire des sorties photo limite les probabilités d’avoir de bonnes conditions.

Le petit parking à proximité de l’église permet de rejoindre rapidement le chemin qui conduit à la Valleuse du Curée. Celle-ci est inaccessible depuis un effondrement.

Le chemin est en pente douce et plutôt agréable. Les choses deviennent plus sportives lorsqu’il s’agit de gravir la pente qui mène en haut de la falaise. Le montée est raide et les récentes pluies abondantes rendent certains passages glissants. A ce moment là, je me dis qu’il faudra être particulièrement prudent lors du retour.

Je ne dois pourtant pas perdre de temps. Le lever de soleil est déjà bien avancé et la lumière s’annonce très prometteuse.

Vue sur la Côte

Après quelques minutes de marche, j’arrive sur cette avancée de falaise dont la ligne crée une forme intéressante qui guide le regard vers le lointain. Le soleil est levé. Sa lumière rasante et orangée met en valeur la végétation. Le petit arbuste au premier plan est particulièrement intéressant et je lui donne une bonne place dans la composition. Le ciel ajoute également beaucoup d’intérêt à cette image.

Cette image a été développée dans Lightroom en utilisant des filtres gradués pour traiter séparément le ciel et le sol. Elle a ensuite été finalisée dans Photoshop.

Le soleil se lève sur la Côte d'Albâtre à proximité de la Valleuse du Curée.
Eos 6d - 24mm - f/11 - 1/15s - ISO 200
Première lumière sur l'aiguille de Belval
Eos 6d - 24mm - f/11 - 1/15s - ISO 200

L’aiguille dans la lumière matinale

Pour cette deuxième image, je shoote dans la direction opposée. Je souhaite ici montrer l’aiguille de Belval dans son environnement. Elle annonce les paysages très célèbres d’Etretat situés à seulement quelques kilomètres de là.

La lumière est encore rasante et orangée et donne du volume aussi bien à la végétation qu’aux nuages.

Le développement de cette image dans Lightroom est similaire à la première. Dans Photoshop, j’ai fait un peu de “dodge & burn” pour faire ressortir certains détails dans la végétation.

À l’ombre des falaises

Sur cette portion du GR21, il n’est pas nécessaire de marcher longtemps pour trouver de nouvelles vues sur la Côte d’Albâtre. Il suffit en plus que les conditions soient exceptionnelles comme ce jour là, pour avoir envie de capturer un maximum de photos.

J’opte ici pour une vue verticale qui met plus en avant la hauteur des falaises.
Des falaises dont il convient de ne pas trop s’approcher du bord même pour une photo. Au bord, les herbes sont hautes et masquent de dangereux surplombs. Vous pouvez également voir sur cette photo un éboulement récent. J’ai d’ailleurs été surpris lors de cette troisième visite par la façon dont la paysage a changé. J’ai pu observer de nouveaux effondrements et le tracé du chemin a dû être déplacé à certains endroits.

Le développement dans Lightroom est le même que pour les deux précédentes. Le traitement dans Photoshop a été plus élaboré. Afin de donner un aspect plus doux au ciel et à la mer, j’ai appliqué un effet Orton à certaines parties de l’image.
Cette technique est expliquée dans la vidéo ci-dessous.

Les falaises de la Côte d'Albâtre projettent leur ombre dans la lumière matinale
Eos 6d - 65mm - f/11 - 1/160s - ISO 200

L’aiguille de Belval

Sur le chemin du retour, je profite d’un espace dégagé pour prendre une vue rapprochée de l’aiguille de Belval.

Le soleil commence à prendre de la hauteur et illumine le haut de l’aiguille. Les cormorans posés là semblent vouloir profiter du soleil.

En ce qui concerne le traitement de cette image, j’ai voulu jouer sur le contraste entre les tons chauds et froids. J’ai également fait en sorte que la texture de la craie et ses différentes couches soit bien visible.

L'aiguille de Belval vue depuis le haut de la falaise
Eos 6d - 105mm - f/10 - 1/200s - ISO 200
Le GR 21 entre Bénouville et Etretat
Eos 6d - 24mm - F/10 - 1/80s - ISO 200

Sur le chemin du retour…

La matinée est bien avancée, la lumière a perdu ses teintes chaudes, il est temps de rentrer. Le GR 21 qui serpente le long du bord des falaises guide le regard vers l’horizon et nous conduit vers Fécamp.
C’est à ce moment là que me revient le souvenir de la descente glissante vers la Valleuse du Curé. C’est alors que je croise un petit chemin partant vers la droite qui semble se diriger vers Bénouville. En l’empruntant, je rejoins le village sans difficulté.

Cette image a été développée dans Lightroom en utilisant des filtres gradués. Elle a ensuite été finalisée dans Photoshop.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.